Connexion Adhérent

Bilan de la sortie sur l'Eure (23/09/2012)

Démarrage délicat, après 300 m sur l’eau, un mur de planches verticales barrait la rivière. Avec en bas 30 cm de tirant d’air, pour 50 cm de tirant d’eau.

D’où repli stratégique vers le berge haute et privée, pour le portage.

Moralité, la reconnaissance virtuelle sur internet, n’est pas fiable à 100%.

Après, bonne Eure et volupté, la rivière serpentait dans une vallée fertile, avec les soucis des riverains pour de la stabilité des berges, les propriétaires l’étant plus de la terre que de l’eau. Mais l’érosion en décidait autrement. Eure « canalisée » depuis Vauban et qui devait alimenter les jardins de Versailles.

Donc, 20 km parcourus sur 4 heures, avec un courant porteur classe 2. Nous étions 7. Temps nuageux, vent quasi- nul.

Au retour, la fluidité était moindre, du triangle de Rocquencourt au tunnel de St- Cloud les voies étaient saturées. Trop de participants dans ces randonnées routières.

Moralité (bis), eu égard au mode de propulsion, le kayak me paraît plus performant que l’auto(im)mobile.

Bye.

Claude Martinais.

  Partenaires :